Dessiner une planche de BD ?

On va essayer d’expliquer comment réaliser une planche de BD en prenant comme exemple celle qui introduit le cours sur les forces.

Storyboard

Évidemment, il faut avoir une idée de départ : un gag ou une situation à illustrer par exemple. Puis on va commencer par réaliser un storyboard. Il s’agit d’un dessin rapide qui permet de se représenter la planche : comment placer les cases, comment positionner les personnages, les vues, les bulles et le texte, etc.

Comme on le voit sur l’exemple ci-dessous, il n’est pas nécessaire de rentrer dans les détails :

BD storyboard

On peut tester plusieurs versions si nécessaire.

Crayonné

Une fois que la structure de la planche est en place, on passe au crayonné. On trace les cases correctement, on réalise le dessin au crayon en ajoutant les détails tels qu’ils devraient figurer sur la planche finale.

Comme le crayonné est au crayon, il est encore temps d’ajuster le dessin, de gommer, de corriger jusqu’à être satisfait du résultat :

BD crayonné

Encrage

L’étape suivante s’appelle l’encrage. On va repasser sur le trait au crayon avec un feutre ou un stylo noir afin d’avoir un trait plus net et plus propre.

Lorsque l’encre est bien sèche, on gomme les traits du crayonné :

BD encrage

Colorisation

La colorisation de la planche se passe sur ordinateur. La première étape est donc de scanner le dessin (en nuances de gris et en 600 dpi). On obtient une image au format jpeg sur laquelle on va travailler avec un logiciel de dessin tel que GIMP.

Le principe de la colorisation est d’utiliser des calques (comme des feuilles de papier calque transparent posées les unes sur les autres) :

Calques GIMP

Le calque qui se trouve tout en dessous est le fond blanc.

Celui tout au dessus est l’encrage. Il faudra d’abord le nettoyer un peu (enlever les traits indésirables et les erreurs), rectifier le contraste et la luminosité pour que le trait soit bien noir et rendre la partie blanche transparente.

Entre ces deux calques, on va placer toute une série de calques avec la couleur et différents effets.

Pour commencer, on ajoute un calque uniquement pour la couleur. On n’applique que des couleurs uniformes, si possible avec une palette de couleur définie. Pas de risque de « dépasser » puisqu’on colorie sous l’encrage :

BD couleurs

Ajout d’effets

Une fois les couleurs appliquées, on va pouvoir ajouter quelques effets.

La première chose à ajouter sont les ombrages. L’idée est de placer un calque noir (ou très sombre) mais partiellement transparent entre le calque de couleur et celui de l’encrage. Le logiciel de dessin permet d’appliquer un masque à ce calque, ce qui permet de ne l’afficher qu’à certains endroits : là où on veut voir aparaître les ombres.

Avec cette méthode, pas besoin de se soucier de la couleur des ombres car le calque va directement assombrir les couleurs qui se trouvent en dessous :

BD ombrages

On peut aussi ajouter d’autres effets de couleur. Ces effets auraient pu être placés directement sur le premier calque de couleur mais c’est plus pratique de les mettre sur un calque à part pour pouvoir les modifier séparément.

Par exemple, sur cette planche, un calque contient des effets de couleur pour le visage de l’élève qui souffre :

BD effets

Un autre calque est placé sous celui des couleurs pour ajouter un genre de décors dans le fond :

BD décors

Puis un dernier calque est placé au-dessus de tous les autres calques de couleurs pour donner un effet un peu moins régulier. Il s’agit d’un genre de nuage aléatoire de nuances de gris partiellement transparent :

BD plasma

Résultat final

Pour finir, on ajoute un dernier calque juste sous l’encrage pour blanchir les bandes et les bulles là où certains calques de couleur ont un peu dépassé. On pourrait aussi effacer ces traces sur les calques correspondants (ou utiliser des masques).

Et voilà le résultat final :

BD final